La Face cachée du chocolat

La Face cachée du chocolat
L'esclavage chocolatier des enfants en Afrique Occidentale

Le chocolat, un plaisir innocent ?
Des ONG soupçonnent les producteurs de cacao d'exploiter des enfants dans leurs plantations.
Parti enquêter au Mali et en Côte d'Ivoire, Miki Mistrati en ramène des preuves accablantes.
la production de cacao s'élève à 1,5 million de tonnes par an, soit 15 milliards de tablettes, sachant qu'un Français consomme en moyenne 7 kg de chocolat par an.
 
La moitié – soit 1,5 million de tonnes par an – de la production mondiale de chocolat est consommée par les Européens. Mais que savent-ils des conditions dans lesquelles le cacao est récolté ? Malgré les promesses de traçabilité des géants du chocolat, des rumeurs persistantes évoquent des trafics d'enfants exploités dans les plantations, au mépris des lois locales et internationales.

Pour en avoir le cœur net, le journaliste d'investigation Miki Mistrati est parti en Côte d'Ivoire, premier producteur mondial de cacao, et au Mali. Des représentants de la filière jusqu'aux responsables ivoiriens haut placés, tous nient l'existence d'agissements illégaux. Pourtant, les images d'enfants filmés en caméra cachée, ainsi que le témoignage d'un membre d'Interpol qui s'est attaqué à ces trafics, confirment qu'il s'agit là d'un fléau de grande envergure.
 
 
Les producteurs enlève des enfants a leurs famille en Afrique pour les esclavagés pour la  culture  du cacao pour Cadbury, Kraft Foods, Ferrero, Lindt, Masterfoods et Nestlé !

Écrire commentaire

Commentaires: 0